Banniere wittes 4

Grippe : se faire vacciner, c’est encore plus facile cette année !

La campagne 2018/2019 de la vaccination contre la grippe a débuté le 6 octobre, et se poursuivra jusqu'au 31 janvier 2019 en France métropolitaine, Martinique, Guadeloupe et Guyane.

Grippe : se faire vacciner, c’est encore plus facile cette année !

Si vous ne voyez pas ce message correctement, consultez-le en ligne
 

 

 

GRIPPE

 

Campagne de vaccination

contre la grippe

 

 

La campagne 2018/2019 de la vaccination contre la grippe a débuté le 6 octobre, et se poursuivra jusqu'au 31 janvier 2019 en France métropolitaine, Martinique, Guadeloupe et Guyane.

Chaque hiver, plus de 3 millions de personnes sont touchées par le virus de la grippe.

Parce que cette maladie peut avoir des conséquences graves pour les personnes fragiles, le vaccin contre la grippe est recommandé pour les personnes de 65 ans et plus, celles de moins de 65 ans atteintes de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, par exemple), les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité (indice de masse corporelle supérieur ou égal à 40). Il l’est aussi pour l’entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave qui ne peuvent pas être vaccinés.

Pour toutes ces personnes, le vaccin est gratuit.

Plusieurs situations se présentent pour les assurés qui ont reçu un bon de prise en charge de l’Assurance Maladie leur permettant de bénéficier gratuitement du vaccin.

 

L’assuré est majeur

Cette année, afin de faciliter l’accès à la vaccination pour les personnes pour qui la vaccination est recommandée, le parcours vaccinal est simplifié pour les personnes de 18 ans et plus qui se font vacciner pour la première fois. Il n’est plus nécessaire de demander à son médecin ou à sa sage-femme de prescrire le vaccin et l’injection sur le bon de prise en charge.

Désormais, la personne majeure, qu’elle ait déjà ou non été vaccinée contre la grippe, peut retirer son vaccin à la pharmacie sur simple présentation du bon de prise en charge. Elle peut ensuite se faire vacciner par le professionnel de santé de son choix : infirmier (sans prescription médicale préalable), médecin, sage-femme (pour les femmes enceintes et l'entourage du nourrisson). Dans quatre régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Hauts-de-France, Occitanie), dans la cadre d’une expérimentation, elles peuvent aussi se faire vacciner par un pharmacien, sans prescription médicale préalable.

 

L’assuré est mineur

Les enfants et les jeunes mineurs pour qui la vaccination est recommandée du fait d’une situation médicale particulière et qui ont reçu un bon de prise en charge de l’Assurance Maladie ne sont pas concernés par la simplification. Ils doivent d’abord consulter un médecin (ou le cas échéant une sage-femme pour les femmes enceintes) en lui apportant le bon de prise en charge. Le médecin pourra prescrire le vaccin antigrippal, s'il l'estime nécessaire, et éventuellement l'injection par un infirmier. Le vaccin peut ensuite être retiré gratuitement en pharmacie. L’enfant ou le jeune peut être vacciné par un médecin, un infirmier (sur prescription médicale) ou une sage-femme (pour les femmes enceintes).

L’assuré n’a pas reçu de bon de prise en charge de l’Assurance Maladie

Autre cas, la personne – femme enceinte, personne souffrant d'obésité (IMC supérieur ou égal à 40) ou personne de l’entourage familial d’un nourrisson fragile – n’a pas été destinataire d’un bon de prise en charge du vaccin de la part de l’Assurance Maladie. Dans ce cas, elle doit en parler à son médecin, à sa sage-femme ou, depuis cette année, à son pharmacien, qui pourront lui délivrer un bon de prise en charge permettant d’obtenir gratuitement le vaccin. La personne peut ensuite se faire vacciner par le professionnel de santé de son choix.

 

 

Qui peut vacciner contre la grippe ?

Les professionnels de santé autorisés à vacciner sont :

  • les médecins,
  • les infirmiers,
  • les sages-femmes (pour les femmes enceintes et l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois),
  • pour les personnes majeures seulement, les pharmaciens participant à l’expérimentation dans les régions suivantes : Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Hauts-de-France, Occitanie.

 

Notifications, paiements en ligne, le compte ameli évolue

Le compte ameli s'enrichit régulièrement de nouveaux services.

Depuis début juillet, des notifications affichées dans le compte ameli, permettent de suivre la bonne prise en compte de certaines demandes : enregistrement ou changement de médecin traitant, ouverture de droits CMU-C ou d’ACS, changement de nom marital, etc. Un service qui complète le dispositif de suivi des arrêts de travail qui existe désormais depuis plusieurs mois. Précision utile : ces nouvelles notifications s’affichent dans le compte ameli web mais aussi dans l’application ameli pour smartphone et tablette.

Autre nouveauté : l’affichage du nom et de la spécialité du médecin traitant pour les enfants de moins de 16 ans dans le compte ameli web des parents, dans l’onglet « Mes informations ».

Par ailleurs, depuis début juin, il est aussi possible de régler en ligne ses créances concernant les franchises et participations forfaitaires depuis son compte ameli web (hors Mayotte).

 

Médicaments : que veut dire la mention « non substituable » ?

 

Lorsqu’un médecin ajoute la mention « non substituable » à la main sur l’ordonnance, en face d’un médicament, cela veut dire qu’il s’oppose à ce que le pharmacien délivre un autre médicament que celui inscrit sur l’ordonnance, parmi tous les médicaments dit « substituables », c’est-à-dire appartenant à une même catégorie de médicaments (médicament de référence + médicaments génériques correspondants). Cette mention est apposée pour des raisons médicales, propres au patient. En effet, c’est au médecin, responsable de l’efficacité du traitement, de juger d’éventuelles situations particulières.

La mention « non substituable » peut être accolée à une prescription de médicament d’origine comme de médicament générique afin de s’assurer que le pharmacien délivrera au patient le médicament générique avec lequel sa maladie est bien contrôlée ou qui ne contiendra pas d’excipient à effet notoire. 

 

Vos démarches fréquentes sur ameli.fr

Attestation de droits

Envoi d'une feuille de soins

Changement d'adresse

Perte / Vol de votre carte Vitale

CONTACTEZ-NOUS

 

35 Rue Descartes - CS 90001

62108 CALAIS Cedex

E-mail : communication.cpam-cotedopale@assurance.maladie.fr

Tel : 3646 (service 0,06 € / min + prix appel)

À PROPOS

 

Organisme de droit privé chargé d'une mission de service public, la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de la Côte d'Opale est à ce jour le dernier centre de décisions, hors service de l'État de type régalien et hôpitaux publics sur le littoral du département du Pas-de-Calais.

Son implantation territoriale et partenariale est donc fondamentale. La circonscription de la Caisse couvre notamment les villes de Calais, Boulogne-sur-Mer ainsi que Saint-Omer.